L’actualité Sud Solidaires Fonction publique « De nouveaux droits pour les périodes de disponibilité »

Disponibilité maintien des droits à l’avancement
De nouveaux droits pour les périodes de disponibiltés

vendredi 29 mars 2019
La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a modifié les conditions de la disponibilité. Désormais, « lorsqu’un fonctionnaire bénéficie d’une disponibilité au cours de laquelle il exerce une activité professionnelle, il conserve, pendant une durée maximale de cinq ans, ses droits à l’avancement ». C’est un droit nouveau !
Le syndicat SUD Fonction Publique passe en revue les nouvelles dispositions liées au décret d’application, dont le projet a été soumis au CCFP du 12 novembre 2018 et publié le 28 mars 2019. Il fixe les conditions de mise en œuvre du maintien des droits à l’avancement durant la disponibilité et modifiera la disponibilité pour convenances personnelles.
Décret n° 2019-234 du 27 mars 2019 modifiant certaines conditions de la disponibilité dans la fonction publique

Disponibilité De nouveaux droits pour les périodes de disponibilité

 

L’actualité Sud Solidaires Fonction publique « LE RECLASSEMENT »

RECLASSEMENT

Reclassement des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions

Publication au Journal Officiel du 7 mars 2019 du décret n° 2019-172 du 5 mars 2019 instituant une période de préparation au reclassement au profit des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions

Le décret fixe, pour les fonctionnaires territoriaux, les modalités de mise en œuvre de la période de préparation au reclassement. Il détermine le point de départ de la période de préparation au reclassement. Il précise les objectifs de la période de préparation au reclassement et en détermine le contenu. Il fixe les modalités de déroulement de la période et rappelle la situation de l’agent durant cette période.

Reclassement des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions

Publication au Journal Officiel du 7 mars 2019 du décret n° 2019-172 du 5 mars 2019 instituant une période de préparation au reclassement au profit des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions

Le décret fixe, pour les fonctionnaires territoriaux, les modalités de mise en œuvre de la période de préparation au reclassement. Il détermine le point de départ de la période de préparation au reclassement. Il précise les objectifs de la période de préparation au reclassement et en détermine le contenu. Il fixe les modalités de déroulement de la période et rappelle la situation de l’agent durant cette période.

 

Une carte des suicides au travail pour rendre visible le mal-être et la souffrance au travail

ÇA BOUGE ! CONDITIONS DE TRAVAIL

Le 6 mai prochain s’ouvrira à Paris le procès de Didier Lombard, ancien PDG de France Télécom/Orange et de deux autres hauts dirigeants de l’entreprise, accusés de « harcèlement moral ». Pour leur enquête, les juges d’instruction se sont notamment appuyés sur le travail de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées créé par les syndicats Sud et CFE-CGC en 2007, alors que le nombre de suicides se multipliait au sein de l’entreprise. L’Union syndicale Solidaires tente de rendre visible les conséquences les plus dramatiques de la souffrance au travail avec une carte des suicides. Nous relayons leur appel à collaborer à cette initiative.
Solidaires lutte depuis toujours pour rendre visible les atteintes à la santé des travailleuses et travailleurs. Partout les directions d’entreprises cherchent, au contraire, à les rendre invisibles, c’est le cas notamment des suicides liés au travail.
Il y a dix ans, nos camarades de Sud PTT face à la situation délétère à laquelle ils étaient confrontés à France Télécom/Orange alors en plein plans de restructurations ont mis en place l’Observatoire du stress et des mobilités forcées. C’est grâce à lui que les nombreuses tentatives de suicides, les dépressions et les suicides ont pu être rendus visibles et médiatisés. Ne pouvant plus nier cette réalité, la direction d’alors et les ministres de tutelle durent agir, enquêtes de l’inspection du travail, expertise, questionnaire, tout cela mis bout à bout a permis que des plaintes soient déposés et qu’enfin, en mai 2019, un procès puisse avoir lieu !
Pour Solidaires, face à une situation qui continue à être gravissime et s’est étendue à de nombreux secteurs, nous avons décidé à notre tour de recenser et de rendre public sur une carte les suicides et tentatives de suicides liés au travail. Sans grande publicité cette carte s’est déjà considérablement remplie et commence à permettre de rendre visible cette réalité.
Pour augmenter la visibilité de ce phénomène des suicides au travail, l’union syndicale Solidaires invite les salarié-es, les équipes syndicales et les militant-es qui ont connaissance d’un suicide lié au travail à le signaler, via un court formulaire en ligne. Informations à signaler : le lieu, la date et un lien vers une source l’ayant rendu public (communiqué ou tract syndical, articles de presse, etc.). D’autres outils sont disponibles pour tâcher de faire face quand des collègues pètent les plombs, voire se suicident.

Rédaction par l’Union Syndicale SOLIDAIRES le 26 avril 2019 

Lien pour visionner la vidéo

Suicides au travail, l’action syndicale from Union Syndicale SOLIDAIRES on Vimeo    https://vimeo.com/330227580

 

Se mobiliser plus, tous et toutes ensemble. Avec une étape les 1er et 9 mai

NON a la vie chère

Pour l’Union syndicale Solidaires, nous voulons faire de ce 1er mai une étape importante pour imposer une autre politique, basée sur la justice sociale, fiscale et écologique, pour l’égalité des droits, pour les libertés et contre les violences policières. Nous pensons que le syndicalisme doit se regrouper pour ces objectifs et nous appelons à manifester avec la CGT, FO et la FSU. Nous voulons aussi agir avec tous ceux et toutes celles qui les partagent, c’est ce que nous avons fait en manifestant avec les Gilets jaunes.

Retrouvons-nous le 1er mai pour montrer notre détermination, notre volonté de construire une société qui ne soit pas celle de la loi du fric. Un monde solidaire, qui ne s’arrête pas à nos frontières !
Solidaires répond par des mobilisations massives dans la rue, dans nos entreprises, et nos services, notamment le 1er mai prochain, le 9 mai pour la Fonction publique et les services publics.

A Reims : manifestation le 1er mai à 10 h, (Maison des syndicats, Boulevard de la Paix).

PDF appel 1er mai

 

Complètement indépendant