Sud Info Novembre

La Direction de L’URBANISME

La politique de l’autruche ?

Depuis le 01 juillet 2015 la situation à l’urbanisme s’est dégradée. Avant cette date, 5 instructeurs (dont 1 qui est en arrêt depuis juin 2014) et deux secrétaires  géraient les demandes d’autorisations pour la seule commune de Reims.

A ce jour, seuls 4 instructeurs de présents géraient les dossiers pour 40 communes (2 pour REIMS et 2 nouveaux instructeurs pour les Communautés de Commune de Rilly et de Fismes, sachant que ces deux instructeurs ne sont pas opérationnels à 100 % malgré toute la bonne volonté qu’ils y mettent, et pour cause ils sont là par mutation interne)

Constat une quantité de travail qui est passé du quitte au double. Pour se faire une idée : De juillet à octobre 2014, il y a eu 189 dossiers de déclaration préalable. A la même période en 2015, on en compte 321. En ce qui concerne les permis de construire, on passe de 50 dossiers en 2014 à 152 dossiers en 2015, toujours de juillet à octobre. Sans compter le nombre de certificat d’urbanisme et de DIA qui ne cesse d’augmenter (environ 3000 pour chaque)

Les collègues de l’urbanisme attendent avec impatience l’arrivée des 8 instructeurs et  4 secrétaires. Car faute de pouvoir répondre aux administrés, ils reçoivent des menaces verbales par les mécontents, harcelés au téléphone.

Ils sont  à la limite de la saturation, dans un état de quasi dépression, une réelle détresse émotionnelle.

Cette situation très critique nécessite une réaction rapide et efficace de la part de l’administration pour éviter l’explosion.

Complètement indépendant